Du 1900 à 1959.

La tradition orale fait remonter l’apparition des premières courses de taureaux aux Paluds-de-Noves à la fin du XIX ème siècle.

Ce qui est certain, c’est que dès l’aube du XXème siècle, le village se dote dun plan formé de poutres en bois derrière lesquelles sont placées une estrade et des charrettes, des poteaux couchés sur des pierres dressées délimitent la piste.
 Les premières courses sont données à l’occasion de la traditionnelle fête votive du 15 Aout. Les organisateurs sont des commerçants aficionados des Paluds.
Les manadiers DURAND (père) de Tarascon, puis LESCOT, SAUREL, VIRET, AUBERT, fournissent les courses.
Un raseteur semble avoir laissé quelques souvenirs aux environs de 1905, il se nommait « Le Marseillais ».
En 1912, LESCOT triomphe avec « Le Londres «. Plus tard, la veuve du manadier VIRET amène aux Paluds sont célèbre cocardier « Le Valdemore ».

Nous somme en 1920, et devant tant de passion, le propriétaire du Plan, sans doute aidé par une bonne partie de la population édifie un mur d’enceinte entouré sur 3 côtés de gradins, le quatrième coté EST étant muni d’échelles à la provençale.

En 1926, les arènes deviennent, propriété de Monsieur Etienne CHAINE (Père de Francis CHAINE).
Le 11 Mai 1926  l' inauguration des arènes rénovées, donne lieu à une grande fete.
En 1930, Monsieur LEON propriétaire du Débit de Tabac situé à l’emplacement du bar des arènes relate dans un courrier.
 « Peu de distractions si ce n’est les boules, les cartes et les courses de taureaux.
Pour satisfaire cet amour de la bouvine, mon prédécesseur à construit des arènes démontables, dont les clôtures étaient faites de traverses de chemin de fer réformées. Un plancher destiné au public, ou les femmes les plus acharnées disputaient les places aux hommes.
Qui ne se souvient de la fameuse Bourgine pour la fête du Hameau ou le taureau lâché dans l’unique rue faussait compagnie au public pour aller dans les champs de salade laitue.
j’ai refait l’arène en béton permettant ainsi des courses à la cocarde avec les meilleurs taureaux des manades requises. »

Les courses à l’occasion de la fête votive, vont continuer à s’y dérouler. LESCOT, POULY,  DURAND, SAUREL, GRANON, amènent leurs taureaux et la nombreuse assemblée de spectateurs applaudit aux exploits de NAVARITO, MELETTE, RESQUILLETTE, ROGNURE, BOUTERIN, GLEIZES.

Annonce course du 14 Juillet 1928
Midi taurin 14 juillet 1930

 

Bar des arenes en 1907Bar et Arénes en arriere plan en 1907.

Croquis arenes 1923Croquis des Arénes en 1923

En 1931, les aficionados palunais décident de créer un Club Taurin avec comme président, Marius RICARD. Le 1 Janvier 1931 les Statuts   Liens  sont déposés à la Sous-préfecture d’Arles.
 

Marius RICARD
Président du CT de 1931 à 1936

Marius ricard 1

Joseph REVIS
Président CT de 1946 à 1949

Joseph revis 1

Le Club des Philosophes
Organisateur dans les années 1935/1940

Club des philosophes

1930

Arènes en 1930

Arenes en 1930

Arènes en 1930

Arenes 1930 1940

En 1935, le Club Taurin est mis en sommeil, mais les taureaux sont toujours présents dans les arènes et pas les moindres,

En 1945, lors de la grande royale de BLATIERE, un taureau est présenté en supplément, il se nommera plus tard GANDAR.

Dans cette période, les organisateurs sont, soit des sociétés palunaises (Secours Mutuel, Club des Philosophes) soit le propriétaire du Bar des Arènes.

Course en 1955

Midi taurin 12 13 juin 1933

 Arènes abandonnées en 1943

Partie de boules aux arenes en 1943

 

Arènes sous la neige en 1946

Arenes sous la neige en 1946

En 1946, Le Club Taurin reprend encore vie et Joseph REVIS en assure la présidence, de nombreuses courses et spectacles sont organisés, pendant cette période « Le Pescaluno » de LAFONT laisse un souvenir éblouissant avec le raseteur SIMIAN comme partenaire.
Le 3 juillet 1949, Monsieur Jean LAFONT, pour remercier le Club Taurin des PALUDS offre sa Royale, il s’ensuit une discussion virulente entre ceux qui voulaient l’organiser dans les Arènes des Paluds et d’autres qui, pour rentabiliser, préféraient la produire dans les Arènes de Châteaurenard. Finalement, cette course se déroulera à Châteaurenard avec un grand succès populaire et un bénéfice conséquent mais malgré tout, le mal est fait, les uns et les autres ne se réconcilieront pas et malgré 40 000 Francs (valeur 65 000 € en 2014) en caisse, la société taurine est de nouveau mise en sommeil.

Album photo 301900/1959
 

De 1959 a 1994

Possibilité de téléchargez et d'imprimer la totalité du document
100 ans de passion telcharger le pdf

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 18/07/2016